Des historiens normands

Les deux bénévoles de l’Association Fête Des Normands ont étudié l’Histoire et l’Anthropologie historique à la Sorbonne, tous les deux sous la direction (mémoire de Master) de Jean Pierre Chaline, historien normand.
Qui est Jean Pierre Chaline pour la Normandie ? Petit coup de projecteur…

Jean-Pierre Chaline, président des Amins des monuments rouennais. (Photo André Morelle)

Jean-Pierre Chaline, président des Amins des monuments rouennais. (Photo André Morelle)

« Dès les années 1970, les collections « Histoire des villes » et « Histoire des provinces » des éditions Privat traduisent aux yeux du grand public cette rencontre, qui concerne toutes les périodes de l’histoire : Philippe Wolf pour Toulouse, Paul Bois pour Nantes, Michel Mollat pour Rouen, François Lebrun pour Angers, mais aussi Jean Delumeau pour la Bretagne, Robert Fossier pour la Picardie, Maurice Crubellier pour la Champagne se chargeront de diriger des entreprises éditoriales qui font parfois encore autorité.
Cet investissement de la profession dans le champ de l’édition régionale ou locale dès les années 1970, ne relève aucunement d’une opportunité de publication. De nombreux historiens professionnels ne se contentent alors pas de publier localement, ils s’investissent aussi dans la vie culturelle locale, mettant leur expertise au service des territoires. Le cas de Rouen est ici exemplaire. Les travaux universitaires de Jean-Pierre Bardet, Jean-Pierre Chaline et Nadine-Josette Chaline, effectués dans les années 1970, s’accompagnent de très nombreuses publications dans les revues savantes locales.
La double carrière de Jean-Pierre Chaline, à la fois professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris -IV Sorbonne et principal historien rouennais, est tout à fait significative de l’intérêt que portent désormais les historiens aux territoires locaux. Membre de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen, de la Société des Amis des Monuments rouennais et directeur de publication au sein de la revue Études Normandes, Jean-Pierre Chaline est incontestablement devenu une pièce maîtresse au sein de l’échiquier culturel rouennais. Depuis le début des années 1980, il se trouve au croisement de la quasi totalité des dossiers patrimoniaux locaux (archives, musées, monuments historiques, secteur sauvegardé) et assure une médiation de qualité entre le monde de la recherche et le « grand public » local. En ce sens, il y a bien rupture avec le splendide isolement des historiens de la génération précédente, qui rechignaient à se mêler à la cohorte des érudits locaux. « 

Loïc Vadelorge
« Les affres de l’histoire locale 1970-2000 », Concurrence des passés. Usages politiques du passé dans la France contemporaine, Aix-en-Provence, Publication de l’Université de Provence, 2006.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s